​Qu'est-ce qu'une urgence vétérinaire?

L'urgence médicale est définie comme une situation qui nécessite une intervention médicale immédiate ou rapide sans laquelle le pronostic vital ou fonctionnel de l'animal pourrait être engagé. Elle relève d'une décision médicale. Le vétérinaire évalue le degré de l'urgence avec vous au téléphone. Essayez de répondre le plus précisément possible à ses questions afin qu'il puisse gérer au mieux la santé de votre animal. S'il est submergé d'urgences ou évalue que la gestion du cas est trop complexe ou dépasse ses compétences, le vétérinaire de garde pourra vous référer sur un des centres hospitaliers de la région Lilloise (Nordvet ou Vet24) ou un centre spécialisé pour NAC (Caduvet). Par exemple, il arrive que le vétérinaire de garde se retrouve face à plusieurs animaux qui doivent être opérés rapidement. Il ne peut assumer à lui seul plus d'une chirurgie à la fois. Merci de votre compréhension.
 

Voici une liste non exhaustive d'urgences médicales menaçant l'intégrité de votre animal ou engageant son pronostic vital:

 

- les animaux polytraumatisés (accidents de la voie publique, chute d'un balcon, ...),

- les animaux en détresse respiratoire (œdème aigu du poumon chez les cardiaques, pneumothorax, épanchements thoraciques),

- la réaction allergique à une piqûre, un médicament (choc anaphylactique, œdème de la face, de la gorge),

- les chats et chiens mâles en obstruction urinaire qui n'urinent plus du tout,

- les animaux intoxiqués qui convulsent en continu ou présentant des saignements dans les urines et/ou les selles et/ou la bouche (ingestion de mort au rat), si votre animal vient de manger un produit toxique ou une chose suspecte,

- les diarrhées hémorragiques du jeune (parvovirose du chien, typhus du chat),

- les plaies profondes, perforantes ou provoquant des saignements importants,

- les animaux dont l’œil est perforé, exorbité ou très douloureux (glaucome),

- les animaux présentant une paralysie partielle ou totale des membres,

- les animaux présentant des troubles neurologiques permanents,

- les chiens de grandes races dont le ventre gonfle et présentant des efforts de vomissements (torsion d'estomac),

- les animaux vomissant beaucoup, qui ne vont plus à la selle et dont l'abdomen peut être douloureux (occlusion intestinale),

- les femelles ayant des pertes vulvaires abondantes, purulentes, malodorantes (infections utérines),

- les femelles gestantes n'arrivant pas à mettre bas :

  • pour les chiennes:

    • plus de 1h30 entre l'expulsion de 2 chiots,

    • plus de 30 minutes d'efforts d'expulsion, de contractions avant l'expulsion d'un chiot,

    • la présence d'un chiot partiellement sorti et que l'on n'arrive pas à extraire en aidant la femelle au bout de 30 minutes,

    • un écoulement vulvaire verdâtre ou sanguinolent abondant ou malodorant,

    • un abattement anormal de la chienne.

 

  • pour les chattes:

    • plus de 30 minutes d'efforts d'expulsion, de contractions avant l'expulsion d'un chaton,

    • la présence d'un chaton partiellement sorti et que l'on n'arrive pas à extraire en aidant la femelle au bout de 30 minutes,

    • un écoulement vulvaire verdâtre ou sanguinolent abondant ou malodorant,

    • un abattement anormal de la chatte.

    • Remarque: contrairement à la chienne, une chatte qui est trop dérangée (souvent par ses propriétaires), est capable d'interrompre sa mise bas jusqu'à 24h après l'expulsion d'un chaton afin de retrouver un lieu sûr pour nicher et terminer l'expulsion des autres chatons.

 

Voici quelques exemples de situations qui peuvent attendre le lendemain matin pour être vues par votre vétérinaire traitant habituel:

 

Remarque: lors des weekends, weekends prolongés, jours fériés, le vétérinaire de garde pourra éventuellement vous recevoir pour ces situations et vous intercalera entre ses consultations d'urgence afin de soulager votre animal.

- les animaux qui se grattent depuis plusieurs jours,

- les animaux qui ont des vers dans leurs selles,

- les otites externes,

- les petites plaies, les morsures sans délabrement,

- les foulures, les boiteries légères, les douleurs lombaires sans paralysie,

- la crise "d'épilepsie" qui se résout d'elle-même en une dizaine de minutes et qui ne se répète pas,

- le renouvellement de médicaments pour des maladies chroniques (animaux cardiaques, insuffisants rénaux, diabétiques, ...). Ces traitements agissent au long court. Ce n'est pas parce que votre animal n'a pas son traitement un jour que sa vie est en danger,

- une saillie non-désirée sur une chienne.

SAUVE

​Service Arrageois d'Urgences Vétérinaires